L’aplatissement de la tête n’est généralement qu’un problème superficiel qui n’a pas d’incidence sur la croissance du cerveau de l’enfant ou sur son développement général. Toutefois, il est essentiel de prendre des mesures préventives pour éviter l’aplatissement du crâne de votre bébé.

Qu’est-ce qui cause de la tête plate ?

À la naissance, le crâne du bébé est souple et flexible, ce qui facilite le passage de la tête dans le canal d’accouchement. Cette souplesse du crâne peut parfois entraîner une légère modification de la forme de la tête du bébé, mais il s’agit d’un phénomène courant qui se résorbe généralement dans les semaines qui suivent la naissance.

A découvrir également : Où se référer pour acquérir une voiture électrique plus autonome?

Il arrive que les bébés développent un aplatissement d’un seul côté de la tête. Cependant, dans certains cas, l’aplatissement peut se produire sur tout l’arrière de la tête, ressemblant à un allongement du cou vers le sommet de la tête.

Lorsqu’un bébé reste dans la même position pendant une période prolongée, la probabilité de développer une tête plate augmente. Découvrez tous à propos de la tête plate chez les bébés.

Sujet a lire : Comment prévenir les caries dentaires ?

Quels sont les traitements de la tête plate ?

Si vous constatez que votre bébé a la tête plate, il est essentiel de demander conseil à votre médecin. Dans la plupart des cas, les déformations de la tête disparaissent si elles sont traitées suffisamment tôt, de préférence avant que le bébé n’atteigne l’âge de 4 mois. D’autres facteurs, comme le torticolis ou la fermeture prématurée d’une suture, peuvent causer une déformation du crâne. Ces conditions peuvent nécessiter différentes formes de traitement.

En règle générale, il suffit de modifier périodiquement la position de sommeil du nourrisson pour rectifier la forme du crâne en quelques mois. En outre, des séances de physiothérapie peuvent être proposées pour encourager le mouvement de la tête.

Il est parfois nécessaire de recourir à des casques moulants pour aider à restaurer la forme de la tête du bébé. Cette mesure est généralement recommandée si la déformation ne s’est pas améliorée après l’âge de quatre mois, malgré la physiothérapie et les diverses techniques de positionnement. Après l’âge de six mois, leur efficacité diminue. En fait, des études récentes suggèrent qu’ils pourraient même ne pas être utiles pour les cas d’asymétrie modérés à sévères.

À quel moment il faut consulter un médecin ?

Si vous observez l’un des signes suivants chez votre bout de chou, il est recommandé de demander l’avis d’un professionnel de la santé :

  • L’aplatissement de la tête
  • Les mouvements limités du cou, car cela peut indiquer un torticolis
  • Le retard du développement moteur
  • Le gonflement continu de la fontanelle en position assise ou si elle reste ouverte au-delà de l’âge de 24 mois