Dès le 5ème siècle avant Jésus-Christ, en passant par l’époque des Vikings au Moyen Âge jusqu’à nos jours, les arbalètes ont traversé les âges. Bien qu’elles aient été utilisées à la fois comme armes de chasse et de guerre, leur utilisation a considérablement évolué au fil du temps. Aujourd’hui, elles servent essentiellement dans le sport. Vous souhaitez en savoir plus sur l’histoire de l’arbalète ? Cet article est pour vous.

L’origine des arbalètes

Contrairement aux arcs traditionnels, les arbalètes sont le reflet de l’évolution technologique des grandes civilisations antiques. L’histoire a révélé que l’invention de cette arme de tir est attribuée aux Phéniciens. Cependant, certaines études menées par des historiens ont suggéré que l’arbalète a plutôt été inventée par les Chinois. 

En raison du manque de preuves tangibles, on pense que la production de l’arbalète romaine a été inspirée par les modèles chinois. Malheureusement, leur savoir-faire a été perdu vers la fin de l’Antiquité, avant que de nouvelles compétences se développent au fil de l’histoire, au point d’aboutir aux formes modernes d’arbalètes qui existent aujourd’hui, comme vous l’apprendrez en allant voir ce site web.

Plus tard, au Xe siècle, l’arbalète réapparaît soudainement dans un document extrait de la Bible du moine français Haimo et un manuscrit. Cependant, il semble que ce sont les Vikings qui auraient redécouvert en Orient les avantages de cette arme. Par la suite, des pointes de flèches ont été retrouvées sur le site de la bataille de Hastings, laissant penser que Guillaume le Conquérant les aurait utilisées contre les Saxons en 1066.

L’utilisation des arbalètes

En Europe, au Moyen Âge, pour des raisons sociales, l’Église considérait que l’utilisation de l’arbalète était si dangereuse que le deuxième concile du Latran à Rome en 1139 en a interdit l’usage. Ainsi, les dirigeants de l’Église avaient décidé que quiconque l’utilisait contre les chrétiens serait sévèrement condamné. 

C’est en effet ce qui s’est produit pendant plusieurs années, puisque quelques années plus tard, en 1145, le pape Innocent II a confirmé cette interdiction. Ce dernier menaçait les arbalétriers, fabricants et marchands de cette arme de tir, d’excommunication et de malédiction. Cette interdiction d’utilisation de l’arbalète ne s’appliquait qu’aux combats entre chrétiens.

Quelques siècles plus tard, les choses ont évolué après l’interdiction de l’arbalète par l’Église. Dans sa pièce, Friedrich Schiller a fait d’un arbalétrier le héros combattant de la liberté, pour qui des monuments ont été érigés. 

Aujourd’hui, les arbalètes ne sont plus utilisées pour l’assassinat comme c’était le cas il y a plus d’un siècle, même s’il existe encore des utilisations militaires. Cette arme de tir ancestrale est désormais davantage utilisée pour la chasse, le sport et la collection.

Existantes depuis plusieurs siècles, les arbalètes sont considérées comme des armes historiques. Toujours considérées comme dangereuses, elles sont toujours interdites sur certains territoires pour la chasse. Néanmoins, elles sont utilisées pour le sport et leur performance n’est plus à prouver.