Apparus progressivement sur le marché depuis les années 2000, les smartphones ont enregistré un boom depuis 2007. Véritables concentrés de technologies, les smartphones sont désormais indispensables pour les utilisateurs. Ils sont importants en termes d’utilité, mais pour ce qui concerne leur production, elle est à l’origine de l’augmentation des activités d’extraction de métaux, qui impactent l’environnement et les populations locales, à cause des méthodes controversées utilisées. En effet, la plupart des utilisateurs ignorent que les smartphones comportent plus de 40 métaux. Voici les 5 principaux métaux que composent les smartphones.

Le lithium pour les batteries

Le lithium est le principal métal utilisé, pour la fabrication des smartphones nouvelle génération. Il existe un grand nombre de métaux dans un smartphone, mais celui-ci est très important. Il est associé au cobalt et au nickel et s’impose comme un métal, très utilisé dans la fabrication des batteries des smartphones. Cet alliage utilise sa capacité à stocker une partie importante d’énergie à l’intérieur d’un faible volume, pour alimenter les batteries, mais aussi pour alléger les smartphones, car son poids est vraiment léger. Cette compétence lui permet de se placer comme un élément important, surtout pour les batteries modernes, parce que le lithium permet des charges rapides et une longue durée de vie. 

Cela peut vous intéresser : Comment fonctionne un humidor électrique ?

Cependant, son extraction suscite beaucoup de préoccupation, puisqu’elle utilise des méthodes qui impactent grandement l’écosystème. En effet, le lithium est situé en Amérique du Sud, principalement en Argentine, en Bolivie et au Chili. Il est extrait des salars, des lacs asséchés et riches en sels minéraux. L’extraction nécessite une grande quantité d’eau, ce qui est l’origine de l’assèchement et la pollution des cours d’eau.

Le tantale pour les condensateurs

Cet autre métal est rare, mais très apprécié pour sa petite taille et sa compacité. Généralement utilisé pour fabriquer les condensateurs utilisés dans les circuits électroniques des smartphones, le tantale a la capacité de réguler, de stocker et de libérer l’énergie électrique de manière rapide dans les condensateurs, ce qui facilite leur performance. Même si le tantale est très efficace, les conditions de son extraction sont problématiques. En effet, il est extrait sous forme de coltan (colombite-tantalite), un minerai disponible au Congo, au détriment des conflits armés et des conditions de travail difficiles et pénibles des travailleurs.

Avez-vous vu cela : Optimisez votre site web : Un plan en 7 étapes pour un SEO gagnant

L’indium présent dans les écrans tactiles

Il suffit d’une fine couche de ce métal, pour que l’écran d’un smartphone devienne tactile. Rare métal, l’indium est très malléable, semi-conducteur, solide et résistant à la corrosion de l’air et de l’eau. Il favorise le fonctionnement du dispositif tactile des smartphones, mais également la reconnaissance faciale. L’indium provient principalement de la Chine où il est extrait en tant que sous-produit durant l’exploitation de minerais de zinc, de cuivre ou de plomb. Son extraction est l’origine de la pollution des sols et nappes phréatiques, à cause des métaux ainsi que les produits utilisés durant le processus d’extraction. 

Les terres rares 

En dehors des métaux cités ci-dessus, les smartphones sont aussi composés de terres rares. Ces métaux stratégiques sont rares à extraire, mais une fois que c’est fait, ils deviennent importants dans la fabrication des smartphones. Composés d’un groupe de 17 éléments chimiques, dont le néodyme, le dysprosium et le praséodyme et l’yttrium, ils sont activement utilisés dans les aimants, les batteries, les capteurs, les écrans, mais aussi les filtres de couleur pour les appareils. Ces métaux, essentiellement extraits en Chine, sont donc indispensables dans la fabrication des smartphones, mais leur extraction est à l’origine de nombreux problèmes environnementaux.

Le cuivre pour les circuits électroniques

Le cinquième métal est le cuivre, très utilisé pour la mise en place des circuits électroniques. Les fabricants de smartphones utilisent sa grande conductivité électrique, pour assurer efficacement et rapidement le transfert de l’électricité au sein des différents circuits imprimés des smartphones. Représentant entre 15 % et 20 % des éléments métalliques, l’extraction du cuivre en Amérique du Sud, en Afrique et en Asie, pollue l’eau et les sols par les métaux lourds, les produits chimiques et les résidus miniers.